Aller directement au contenu

Coup d’oeil sur les rénos au Château

Depuis cinq ans déjà, le Château Mont-Sainte-Anne collabore avec la réputée firme d’architectes LEMAYMICHAUD pour la rénovation des chambres et la création de condos haut de gamme au pied de la montagne.

La firme était un choix idéal pour le Château, car elle a mené à terme de grands projets dans le domaine de l’hôtellerie, dont plusieurs ont reçu de nombreux prix prestigieux à travers le monde. Par exemple, c’est LEMAYMICHAUD qui est derrière le design des hôtels ALT et Germain du Groupe Germain.

Pour ce grand chantier qu’est le Château Mont-Sainte-Anne, l’inspiration derrière le design était la nordicité et la modernité, tout en gardant un caractère chaleureux. À partir de cette idée, la firme d’architectes a travaillé en phases, rénovant l’hôtel à coup de 50 chambres afin de ne jamais déranger les clients durant les travaux.

LYRA-7510

Le décor imaginé par LEMAYMICHAUD est intemporel et crée une ambiance confortable, à la scandinave. Si on associe souvent le mot moderne à quelque chose de froid et d’aseptisé, c’est tout le contraire au Château. Le décor est chaleureux et enrobant, propice à l’après-ski.

LYRA-7509

Dans les chambres et condos, les murs ont été dénudés afin de mettre au jour la matière brute comme le béton. L’espace cuisine a été ouvert. La cuisine devient une pièce centrale, où on reçoit la famille et les amis. Ce n’est plus un espace purement fonctionnel, c’est devenu un espace de vie. Les invités peuvent s’asseoir au comptoir bar pour l’apéro pendant qu’on popote. Même à la montagne, on fait des partys de cuisine!

LYRA-7506

Photos: André-Olivier Lyra

Vous souhaitez vivre une expérience hors du commun et séjourner au Château Mont-Sainte-Anne?
Informez-vous à propos des forfaits disponibles ou inscrivez-vous à notre Infolettre pour rester informé des activités et des nouveautés.

Aucun commentaire pour l'instant

Répondre

Vous pouvez utiliser du HTML de base dans votre commentaire. Votre adresse courriel ne sera pas affichée.

Abonnez-vous à ce commentaire via RSS